Maurizio Cattelan | Maurizio Cattelan

La Monnaie de Paris, 11 Quai de Conti, 75006 Paris.
#LOL 
Maurizio Cattelan,
même si tu ne connais pas,
TU CONNAIS.
     On retrouve des œuvres phares, c’est bien, parce qu’en terme de découverte d’un artiste contemporain, le néophyte ne déambule pas à l’aveugle dans une exposition qui l’exclut.
Le Pape renversé par une météorite, au milieu de la première salle de l’exposition.
*BIM*
     C’est ce qu’il se passe : des connexions sont rompues, d’autres s’établissent, la provocation s’immisce dans nos esprits. Un petit enfant perché fait du bruit avec son tambourin, mais qu’est-ce qu’il fait là-haut lui ? Ah, non mais c’est une œuvre, et ce n’est pas un vrai enfant, d’accord... Et les pigeons là ? En souvenir de la Biennale de Venise 2011 pardi ! Un clochard DANS la Monnaie de Paris, cela a l’air tout bête, trop facile même, pourtant il le fait et ça fait quelque chose.
     Comme une rétrospective pour l’artiste, l’exposition réunit des œuvres bien connues telles que celle représentant Jean-Paul II renversé par une météorite, qui fait partie de la collection François Pinault, mais aussi Him (bon, celle-là je ne la spoile pas), se trouvant dans l’ultime salle. Ceci n’est pas anodin, car c’est une œuvre qui l’a, en quelques sortes, fait revenir sur le devant de la scène grâce à sa vente le 8 mai de cette année à New York, pour à peu près 15 petits millions d’euros (Bitch better have my money). C’est la première fois qu’une exposition est entièrement consacrée à cet artiste, et nous en sommes heureux (Ah oui ? - OUI.)
     Les différents niveaux de lecture de ses œuvres sont vraiment appréciables, car si il y a de l’ironie et des ruptures de ton, l’évidence de certaines de ses propositions artistiques sont cependant très justes, sans chichis, sans fioriture, elles vont droit au but. Si toutefois, le sens d’une œuvre restait flou, suivez un petit groupe ou tendez l’oreille pour écouter ce que dit un médiateur, c’est toujours intéressant.
Je chipoterai cependant un peu sur les cartels aux textes parfois un peu WTF ou trop snob.
Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *