Archive for 27 décembre 2015

J-3 avant le 31

     Oui oui oui, le 31 arrive, peu importe ce que tu fais le soir du 31, tu peux tout de même te permettre d'être au top, soit pour briller à LA soirée, soit pour commencer une nouvelle année en beauté, dans tous les sens du terme ...

J - 3 : Épilation des sourcils

     De préférence pas trop fins, mieux vaut choisir ton salon favori / quelqu'un de confiance pour te les faire, sinon tu vas devoir te rattraper au marqueur. De plus, ta peau aura le temps de dé-rougir, si un petit bouton apparaît tu auras le temps de le faire disparaître, peut-être avec l'aide du *Patch miracle*. Tu peux aussi en profiter pour t'épiler d'autres zones sinistrées ou rafraîchir les dites-zones. (Je dis ça, je ne dis rien)


J - 2 : Essayages + Mani-Pédi + Hydratation extrême

     On tente les tenues qu'on avait en tête, toute les combinaisons possibles, pour voir dans laquelle tu te sens le plus à l'aise pour dîner (trop), boire (trop) et danser jusqu'au bout de la night - penses aux chaussures, histoire de ne pas finir pieds nus à 1h du matin - . Oui, tu peux aussi faire pareil pour choisir le pyjama ou la nuisette dans laquelle tu vas te coucher, si tu ne sors pas de chez toi le soir du 31. De plus, si jamais il y a une catastrophe intersidérale, comme pas de vernis assorti à la pochette, pas de collants ou de bas (non troués), pas de pochette, ou pire... (pas de tenue), tu as 2 jours pour trouver une solution. Tentes aussi les coiffures, si tu en as envie.

     Tu peux profiter pour faire ta manucure / pédicure, tu enlèves tout de suite - de manière immédiate - ton vernis écaillé, c'est vraiment abject ... et je pèse mes mots ! Dissolve-donc tout ça, mains et pieds, rape un peu ces derniers, lime tes griffes, repousse tes cuticules, polis la surface de tes ongles. En revanche, on ne pose pas encore la couleur. PATIENCE !

     L'hydratation pour avoir une belle peau, c'est bateau mais c'est vrai ! Alors 2 jours avant, en plus de ton lait habituel au sortir de la douche (oui madame), tu peux enduire ton corps de beurre hydratant, enfin de la crème ultra riche en pot, comme celle de Sephora*. N'oublie pas non plus tes cuticules, oui, des cuticules hydratées qui ne font pas des petites languettes de peau qui font mal quand tu les enlèves, c'est le détail qui fait de belles mains (petit bijou ici, voilà, c'est cadeau). Tartines tes pieds de crème, mets-les dans des chaussettes et dors avec, promis, tes chaussettes n'étrangleront pas tes jambes pendant la nuit.


J - 1 : Cheveux - Visage + Vernis

     On brosse sa chevelure, on pose un masque dessus avant de la laver, puis on profite pour poser un masque sur sa face. Pas de tentative kamikaze, tu n'essaies pas un nouveau masque qui pourrait te causer une réaction allergique, tu mets celui qui te fait du bien à ta chère et tendre peau. On lave le tout, en profitant du shampooing pour se masser bien amoureusement le cuir chevelu, ainsi que du conditionner pour s'attarder sur ses pointes et mater la rebellion des fourches. On fait son brushing, ou on laisse sécher à l'air libre, ça dépend du degré de docilité de tes cheveux.

     Le vernis, ça te connait, enfin j'espère... en ce jour de J-1, il ne reste qu'à poser ta base, 2 couches de vernis de couleur (ou pas), une couche de top coat et tu arrêtes de faire quoi que ce soit qui nécessite tes mains, qui ruinerait ta prouesse. Si le vernis, ça ne te connaît pas ... rends toi vite-vite-vite chez quelqu'un qui peut te le faire, sinon un vernis transparent soin blanchissant* fera l'affaire, tu ne peux pas te rater avec ! (n'oublie pas le vernis sur tes pieds, ce serait con, franchement)


JOUR J 

     Détente, on se fait du bien, on mange sain, on boit de l'eau, on se promène, on fait une sieste en prévision d'une nuit blanche... 3 heures avant ta soirée, commence à te préparer.

     3 HEURES ? NON MAIS ELLE EST FOLLE ?

- Non, non, c'est juste que tu peux prendre ton temps, si tu rates ton eye-liner, ton smoky ou whatever tu peux le reprendre tranquillement. Si tu files ton collant, tu peux aller en chercher un en urgence, si tu écailles un ongle, tu peux le refaire...

     Mets une playlist pomponnage : Playlist pour se faire belle et / ou Playlist qui enjaille.

Choix de sous-vêtements - Maquillage - Habillage et enfin Chaussures.

La Li La La Lou

Capture d’écran 2015-12-27 à 23.53.20

* Ce soir je serai la plus belle pour aller danser Eh hé yé *

* Ce soir je serai la plus belle pour m'enivrer Eh hé yé *

* Ce matin je serai la plus belle pour me coucher Eh hé yé *

* Ce soir je serai la plus belle pour commencer l'année Eh hé yé *

Marie

Marie Logo

December Playlist

Bonjour à tous,

On espère que vous avez tous passé un très joyeux Noël ! En guise de cadeau, nous vous offrons une petite playlist spéciale Décembre concoctée par nos soins, avec des titres évoquant des humeurs de fête, de magie, et de nostalgie.

Capture d’écran 2015-12-26 à 12.33.35

Enjoy

Son Lux - Lanterns Lit

Tom Rosenthal - All of Them Dreams

Arcade Fire - Rococo

DIIV - Mire

Tear Council - Anywhere

Roseau - Hot Box

Fleet Foxes - White Winter Hymnal

Jabberwocky - Fog ft. Ana Zimmer

La Luz - Call me in the day

Sono Rhizmo' - Soledad

l

Charly

charly logo

Climats Artificiels @ Fondation EDF

À l'heure où le monde s'associe dans une lutte contre le réchauffement climatique, il est difficile d'échapper aux nombreuses manifestations médiatiques et culturelles découlant de l'évènement majeur qu'est la COP21. Un thème de prédilection donc, que l'on retrouve au sein de l'art, et qui a tout particulièrement inspiré l'exposition Climats Artificiels tenue à la Fondation EDF du 4 Octobre au 28 Février 2016. D'abord rebutée par la dimension marketing que je lui devinais - bourrage de crâne, discours politique en filigrane, longue liste d'artistes de renoms: Testsuo Kondo, Marina Abramović, Sonja Braas, Vaughn Bell, Hicham Berrada, Charlotte Charbonnel, Spencer Finch, Chema Madoz, Chris Morin-Eitner, Yoko Ono - je m'attendais à quelque chose de médiocre et de réchauffé. La curiosité l'a finalement emportée, un jour de pluie.

C'est dans ce lieu aseptisé que j'entre donc à la découverte d'une trentaine d'oeuvres allant de l'installation à la peinture et de la photographie à la vidéo. Le tout est réparti sur trois étages, dessinant un parcours raisonné balayant différents phénomènes climatiques. L'esthétique industrielle et minimaliste du bâtiment contraste avec l'organicité des oeuvres qui le peuplent. Car ce sont des oeuvres mouvantes, vivantes si je puis dire, que l'on découvre dès le rez-de-chaussée. Les artistes sélectionnés ont fait de ces oeuvres l'empreinte, le témoignage, le prototype ou même la reproduction (à échelle artistique) de climats, interrogeant l'essence même de la nature en l'interprétant et en la détournant.

L'exposition s'ouvre sur le chapitre « États transitoires », construit autour de l’installation fantastique de Testsuo Kondo Cloudscapes. Le spectateur est invité à entrer dans une pièce aux vitres transparentes contenant un nuage (créé à partir d'une machine qui en reproduit l'aspect, la texture etc.) et de grimper des marches afin de la traverser. Cette oeuvre à teneur ludique et participative donne le ton de l'exposition. L'homme se mesure à un « Dieu créateur » en fabricant ses propres phénomènes naturels et en manipulant la matière. On retrouve l'idée de mimésis picturale qui vient ici s'appliquer à des « machines » et dispositifs artistiques contemporains.

IMG_8853

Les nuages, qui ont tant inspiré John Constable par leur douceur et poésie, sont le véritable leimotiv de l'exposition, déclinés sous différentes formes dans la section « L'État du ciel »  : masse vaporeuse brouillant l'écran sur Sky TV pensé par Yoko Ono, ombre portée d'une cacahuète pour Marina Abramović, buée dessinant un planisphère dans Halo de Charlotte Charbonnel, fumée bleue dans le théâtre d'Hicham Berrada, teinte pastel du ciel de Coney Island colorant les ballons de Spencer Finch.

IMG_8864FullSizeRender (6)

Le sous-sol qui prend pour nom « Catastrophes ordinaires » est ponctué de quelques vidéos projetant divers cataclysme offrant des visions cauchemardesques et infernales. Au son du tonnerre qui gronde, les oeuvres du collectif HeHe, Cécile Beau, et notamment « la porte de l’enfer » d’Adrien Missika (à a fois surprenante et terrifiante) capturent un certain désenchantement en révélant une nature fragile et abîmée.

IMG_8886

Fondation EDF

Fondation EDF

Bien plus qu'un lieu d'artifices formels, cette exposition transporte le spectateur dans un univers parallèle, une expression imaginaire de son monde actuel entre utopie et dystopie. Laissant de côté tout discours dogmatique, cette exposition est une véritable invitation poétique, mêlant intuition et connaissance, rêverie et intelligence.

Un moment exaltant et revigorant.

http://fondation.edf.com/actualites/climats-artificiels-509.html

Charly

charly logo